Télécinéma inverse

C'est l'outil de désentrelacement le plus efficace lorsque le métrage est constitué par le transfert vidéo d'un film. Dans ce cas, le film a été converti de 24 im/s vers 60 trames/s 1). Ensuite les 60 trames/s (respectivement 50) sont rééchantillonnées vers 30 im/s (rep 25) en extrayant les lignes paires et impaires en entrelaçant les lignes. L'effet IVTC (Téléciméma inversé) est d'abord un moyen de convertir de la vidéo entrelacée en vidéo progressive. Il défait trois motifs d'entrelacement.

  A AB BC CD D
  AB CD CD DE EF
  Automatique

Les deux premières options sont des motifs fixes et sont affectés par les paramètres de décalage de motif et de champs impairs d'abord. La dernière option crée plusieurs combinaisons de lignes pour chaque trame et prend la combinaison la plus progressive. C'est un algorithme de force brute.

Cette technique ne repose pas sur un motif comme pour les autres techniques et elle est moins destructive mais le déroulement du temps peut être un peu saccadé en raison de l'absence de réduction du débit des images. De façon à lisser le déroulement dans le temps, il faut faire suivre l'effet de télécinéma inverse d'un effet de décimation.


1)
Ceci correspond à la norme NTSC, en PAL, il s'agit de 50 trames/s